Coup de théâtre…

Quand vous déprimez et que vous pensez que votre vie n’a aucun sens, aller marcher dans les rues de la métropole. Vous allez voir un paquet de gens comme vous, souvent en boisson, en train de délirer sur le mal de vivre… Vous allez voir ça va vous remontez…

Ou sinon, vous allez faire comme moi une découverte phénoménale… J’étais sur l’avenue Président-Kennedy quand une décapotable passa à vive allure près de moi… Comble de bonheur du printemps, se cachait une belle flaque de sloche fondue entre nous deux… Heureusement pour la décapotable, c’est moi qui reçu la flaque dans le visage.

Mais dans sa vive allure, une boite tomba du siège arrière… J’ai voulu lui crier d’arrêter mais il était déjà trop tard… J’ai ouvert la boite…

Il se cachait à l’intérieur, la plus belle invention que l’homme n’ait jamais créé. J’allais maintenant pouvoir amener mes recherches dans une toute nouvelle dimension… Je venais d’acquérir un Magic Bullet…

Les betteraves n’auront plus de secrets… Je vais les dépecer, les mélanger, extraire leur jus, les torturer jusqu’à la dernière goutte et je saurai finalement qu’est-ce qu’elle cache…

Je soupçonne cet homme d'être derrière le Magic Bullet

Si vous avez des recettes facile aussi en passant gênez vous pas…

Résultats probant à venir!!!

Je suis revenu en ville après mes folles péripéties rurales. Je commence à me décourager. Peut-être que je suis pas celui que ça prend pour trouver le punch parfait à une blague de betteraves…

Je devrais peut-être faire comme dans Batman Beyond. Passer le flambeau à un humoriste plus fringuant, qui poursuivrait ma quête de la blague parfaite. Ou me trouver un acolyte? Un jeune homme à l’orientation sexuelle ambigüe qui m’aiderait à affronter tous les obstacles?

Peu importe, ça me prend une nouvelle motivation, quelque chose qui relancerait mes recherches, quelqu’un dont je pourrais exploiter le talent… Ah! Je sais!

Je vais aller kidnapper Martin Petit

Je sais que ça fait longtemps que je n’ai pas écrits à propos de ma blague mais c’est parce que j’avais eu une idée en regardant ma poche de betteraves. J’me suis dit que si je voulais comprendre l’humour de betterave, je devais pense comme une betterave. Pis si je voulais penser comme une betterave, je devais être une betterave. Pis la meilleur manière de passer proche d’être une betterave, c’est de manger le plus de betteraves possible! (…)

Fak j’ai mangé toute ma poche d’un trait et… j’ai été fucking malade! J’viens d’arrêter de vomir mais je chie encore mauve…

Aidez moi parce que pour l’instant, je n’ai pas la tête à la blague…

Je suis allé jusqu’à Sainte-Hyacinthe pour me rendre compte qu’on était l’hiver… et que personne ne fait pousser de betteraves à ce temps-ci de l’année ! Au moins, ma soirée n’a pas été complètement gâchée. En marchant sur la rue principale, je suis passé devant un bar où il y avait un concours de talent.

Je me suis arrêté, et je suis allé leur faire mon numéro sur les betteraves…

Croyez-le ou non, ils dont ADORÉ ! Je vous le jure ! Le public de Sainte-Hyacinthe est vraiment génial ! J’ai gagné le premier prix : une poule.  Heureusement, un fermier du coin m’a aussi offert une poche pleine de bonne betteraves qu’il fait pousser dans sa cave. Vu qu’il aime tellement ça manger des betteraves… Mon numéro lui a rappellé sa jeunesse, qu’il me disait.

Moi, ça fait bien mon affaire.  Je vais enfin pouvoir examiner de près l’objet même de mes recherches !

J’ai voulu tout oublier…

février 23, 2010

Après l’échec de la fin de semaine, je ne savais plus quoi faire.

Je suis allé voir Jean-Pierre aujourd’hui, un homme sage. Après lui avoir soumis mes 10 idées de blagues, il m’a sourit et sur un ton, a répliqué : «Tu n’arriveras jamais à rien avec tes betteraves. Ton seul espoir dans la vie, c’est la foire agricole… »

J’étais décontifuré…

Cet après-midi, j'ai voulu boire et écouter TQS pour oublier... Maudit Jeux Olympiques...

Il fallait peut-etre aller tâter la terre de tetines tourmentée pour trouver la tentacule tonitruante tenancière de la triste et ténébreuse vérité!

Ce n’est pas l’univers le problème… C’est que j’ai pris trop de coke diète…

Je pars direction St-Hyacinthe pour trouver la foire…

Espèrons qu’un joyeux saltimbanque à la salopette, saura me guider vers la folle betterave…

A la foire agricole, tout le monde a un air de boeuf!

On se revoit sur la 20!

Samedi soir, je suis allé faire mon stand-up dans un bar. Un stand-up avec toutes les blagues de betteraves possibles et imaginables… Ce ne fut pas un succès.

Je ne croirais pas qu’il y a une blague parfaite là-dedans…

Ç’a ben de l’air que je vais devoir poursuivre mes recherches.

L’heure de vérité

février 18, 2010

Je travaille jour et nuit à  chercher le punch de la blague parfaite.  À l’école de l’humour je n’ai même plus le temps de faire mes devoirs, ça fait deux semaines que je leur passe les mêmes deux gags en espérant que personne s’en aperçoive. Mais je suis tellement drôle qu’ils pleurent quand même tous de rire à chaque fois.

Des punchs pour la blague parfaite,  j’en ai trouvé des centaines et des centaines de possible, et vous,  « gang » (on se rappelle que je me suis donné le droit de vous appeler « gang » parce que vous devez être ULTRA sympa, chers trois lecteurs), vous m’en avez envoyés aussi. Vous pouvez encore continuer à m’en envoyer si vous en trouvez d’autres (via les commentaires ou via une régate : tu t’installes sur une régate et tu sillones le St-Laurent en racontant ton punch avec un porte-voix, je vais sûrement finir par l’entendre, je vais en camping tous les étés et des fois on se baigne quand il fait pas trop froid, on a bien du plaisir, on s’arrose tout le temps pis on ramasse des coquillages) 

Je vous demande ça parce que samedi j’ai un show dans un bar et pendant mon numéro je vais tester toutes les blagues de betteraves.  Sur quinze minutes il va bien finir par en avoir une qui va fonctionner !

Je vais la trouver, cette blague parfaite, foi de blogueur !

Esti de betteraves!

février 17, 2010

Non seulement je ne trouve aucune solution à mon problème de blague de betterave (j’ai lu TOUS les livres de Gilles Latulippe, maître absolu de la rigolade, et tous ceux de Coluche, maître absolu des blagues que je ne comprends pas, et ni un ni l’autre ne parle de betterave… coïncidence?) mais je pisse pas seulement bleu, je chie mauve!

J’ai vraiment besoin de vous  »gang »! J’me permet de vous appeler  »gang » parce que vous êtes surement ULTRA sympa. Donc, écrivez moi vos suggestions, encouragements, insultes constructives (…) n’importe quoi!

Please…

Une poche de betteraves…

février 16, 2010

Hier, je me suis dit que pour faire une bonne blague de betterave, il fallait que je pense comme une betterave. Et pour penser comme une betterave, il fallait que je sois comme une betterave. Et comment devient-on comme une betterave ? En en mangeant une poche pleine !

Quelle fausse bonne idée… C’était dégueulasse ! Jê me suis brossé quatre fois les dents, j’ai pas réussi à me débarrasser de l’arrière-goût. Et ce matin, je pissais bleu !

Je me demande si la blague parfaite rit des couleurs que nous procure l’ingestion des betteraves…

Retour vers le futur

février 12, 2010

C’est caché dans une poche de Hockey sur un vol me ramenant au Canada que je vous écris. J’espere que mon contact saura me retrouver à Dorval. Habituellement ma mère est bin bonne la-dedans…

J’ai du emprunter un déguisement typiquement canadien pour me sauver de l’Hexagone. En effet, ma quête au pays du Louvre est tombée aux oreilles de l’Opus Deï. http://fr.wikipedia.org/wiki/Opus_Dei

Voici un membre de l'Opus Dei en pleine action... Terrifiant...

Je m’apprêtais à découvrir un nouvel élément lorsque soudain j’ai été alerté par cet homme. Sous son déguisement opportun, il me laissa sous entendre que les heures sur ma montre étaient comptées…

Voici un déguisement opportun...

J’ai maintenant besoin de votre aide. Si Dan Brown n’a pas su trouver le secret de La Joconde alors comment pourrais-je trouver l’énigme de sa betterave.

Si vous savez quoi que ce soit sur ce mystère ou que vous avez écrit un livre sur comment démystifier la betterave de la joconde, svp laissez moi un message que je lirai à mon arrivée au pays.

Demain je repars vers le futur. C’est à dire, continuer de vivre mon présent jusqu’à ce que mort s’en suive…